top of page

Apprentissage multilingue et les neurosciences


Les avancées en sciences, et plus précisément en neurosciences appliquées à l’enfant, permettent de mieux cerner les mécanismes cérébraux, impactés par les apprentissages langagiers, et ce, dès le plus jeune âge.

Dès la naissance, le jeune enfant développe des mécanismes d’apprentissages ciblés, notamment dans les domaines de la motricité et de la sensorialité : périodes sensibles motrice et sensorielle.



Chez les bébé, le sens de l’audition est très développé.

Le nourrisson discrimine la voix de sa mère dans les premières heures de vie. Il place le son, dans l’espace. Il est sensible aux intonations, aux différences d’intensités, aux phrasés et aux mélodies…

Le bébé fait la différence entre la plupart des voyelles et des consonnes de toutes les langues du monde.

• Il repère également très vite les sons qui ne sont pas utilisés dans sa langue maternelle.

• Il détecte les variations de prosodie (voix qui monte descend s’arrête…)

• Il identifie les groupes de sons qui se suivent fréquemment (se comporte comme un statisticien)

La science parle du nourrisson, comme ayant des capacités auditives incroyables. Cette capacité de reconnaître les différents phonèmes mondiaux ; cette discrimination lui vaut le nom de « bébé international ».

Cependant, le bébé ne garde cette aptitude que quelques temps, jusqu’à l’âge de 9-10 mois (plus tardivement pour les enfants élevés dans un environnement multilingues). Par la suite il se centre sur les sonorités de la langue entendue au quotidien- sa langue maternelle, et il finit par perdre toute reconnaissance « internationale » des phonèmes, vers le tout début de l’adolescence.

Cependant, certaines capacités développementales, viennent compenser, contrebalancer, cette perte innée des phonèmes internationaux.



Vers 12 ans, la structure apparait.

En effet, vers 12 ans, si l’enfant est, naturellement, moins sensible et réceptif aux différentes sonorités, il amorce et développe, pour autant, une analyse des mécanismes grammaticaux, et une compréhension du fonctionnement des différentes syntaxes linguistiques. Ceci lui permet de mettre en place d’autres stratégies d’apprentissages d’une seconde langue.

Chez Speakid, nos programmes et conceptions d’interventions « immersion en langue étrangère » tiennent compte de ces processus mnésiques et développementaux. L’accent et la priorisation des apprentissages, évoluent et s’adaptent aux âges des enfants, et à leurs centres d’intérêts. Nos méthodologies ainsi que le choix du matériel utilisé, soutiennent cette démarche d’enseignement.


Dans votre structure

Nous nous appuyons sur une bonne connaissance du développement du jeune enfant, pour proposer des interventions qui encouragent le positionnement de l’apprenant acteur de l’expérience d’enseignement.

· Curiosité, motivation créent le désir et le besoin d’utiliser la nouvelle langue

· La notion de temps est respectée : nous avons tous besoin de temps pour intégrer, comprendre et ensuite pratiquer

· Le plaisir de jouer, notamment avec les mots est essentiel et fondamental : les hormones de plaisir participants directement à la maturation du système nerveux et aux apprentissages.

· L’ambiance est sereine et joyeuse permet à chacun de développer de l’assurance. Nous savons combien l’environnement est capital pour générer confiance et estime de soi.

Notre enseignement se base sur les pédagogies actives : l’enfant est l’élément essentiel de son apprentissage.

Speakid propose de nombreux programmes de découvertes linguistiques pour l’enfant de la naissance à l’adolescence. https://www.speakid.fr/


C'est à vous!

62 vues

Comments


bottom of page